LES ACTIONS CLIMAT

mercredi 5 février 2020

Alternatives territoriales Béarn se présentera bientôt aux 6 listes de candidats aux élections municipales de Pau



ALTERNATIVES TERRITORIALES BÉARN, Appel à accélérer la transition écologique sur Pau
À (liste candidate)
le 17 février 2020


ALTERNATIVES TERRITORIALES BÉARN s'adresse à vous parce que vous êtes représentant d'une liste candidate aux élections municipales de Pau

Le groupe "Alternatives Territoriales Béarn" se situe dans la dynamique d'Alternatiba










Nous sommes sensibles à la nécessité d'une transition écologique du territoire communal et nous souhaitons connaître vos intentions sur plusieurs des thèmes qui nous tiennent à cœur.

Nous avons rejoint l'action de nombreux groupes en France qui interrogent leurs futurs élus sur les mesures qu'ils comptent prendre à la hauteur du défi climatique.


C'est avec les membres de notre réseau que nous avons défini les 15 thèmes sur lesquels nous vous questionnons aujourd'hui.

01 AIR – Loi sur l'air et Information sur la qualité de l'air
02 TERRE - Perméabilité des terres
03 TERRE - TERRE - Conservation et développement des terres nourricières
04 EAU - Nos cours d'eau
05 EAU POTABLE- Production et Distribution
06 FLORE ET FAUNE
07 ALIMENTATION – Restauration collective
08 ÉNERGIE – Production, distribution, consommation
09 DÉCHETS – Réduction et revalorisation
10 DÉPLACEMENTS DOUX – Espaces de rencontre
11 TRANSPORTS EN COMMUN
12 HABITAT et CONSTRUCTIONS PUBLIQUES
13 ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES
14 RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ
15 ECONOMIE ECO-RESPONSABLE

Municipales 2020 – 90 Questions posées aux candidats sur 15 thèmes - Pour chaque question nous leur proposons 4 réponses possibles : "Ne se prononce pas" - "Envisagé" - "Sera réalisé" - "Sera réalisé en priorité"





01 – AIR - Information sur la qualité de l'air
1 Respecter tous les aspects de la loi sur l'air, "loi Laure" 
2 Rendre plus accessibles et plus visibles les données sur la qualité de l'air

02 – TERRE - Perméabilité des terres
3 Rendre perméables les parkings existants
4 Exiger une plus grande surface perméable pour toute nouvelle construction (public et privé)
5 Stopper la minéralisation des sols des espaces publics et places urbaines

03 – TERRE - Conservation et développement des terres nourricières
6 Développer les jardins et potagers urbains (publics, associatifs ou professionnels)
7 Préserver le foncier agricole et le foncier naturel
8 Etablir des réserves foncières pour installer des fermes urbaines
9 Aider l'implantation des agriculteurs en bio
10 Veiller à la protection de la microbiologie des sols

04 – EAU - Nos cours d'eau
11 Veiller à l'entretien des rivières, Stopper l'artificialisation des cours d'eau et les réhabiliter
12 Surveiller la qualité des rejets en rivière https://www.o2d-environnement.com/observatoires/reglementation-eaux-pluviales/
13 Surveiller, dénoncer et verbaliser les rejets industriels en rivière
14 Ne pas laisser le nettoyage des berges à la charge des bénévoles mais en assurer le nettoyage professionnel
15 Maintenir et développer l'arborisation des berges en préservant la biodiversité
16 Informer les habitants sur l'impact des rejets de biocides, de produits de bricolage et de ménage sur la nappe phréatique et sur la biodiversité des cours d'eau
17 Évaluer les risques induits par les évènements climatiques violents sécheresse, pluies torrentielles, tempêtes
18 Poursuivre la mise en conformité des réseaux d'eaux usées et d'eaux pluviales  : passer du réseau unitaire à un réseau séparatif
19 Sensibiliser les habitants sur les pollutions qu'ils peuvent provoquer lors des rejets directs dans le réseau d'évacuation des eaux pluviales (ici commence la mer)

05 – EAU POTABLE- Production et Distribution
20 Conserver la régie communale de distribution de l'eau
21 Réduire les fuites des canalisations d'adduction d'eau
22 Sensibiliser les services techniques et particuliers sur la préciosité de l'eau. Encourager une consommation respectueuse et la récupération des eaux de pluie
23 Mettre en place la gratuité d'une première tranche de consommation et surfacturer les tranches supérieures

06 – FLORE ET FAUNE
24 Faire l'état des lieux de la canopée urbaine et en informer les habitants, fixer un objectif d'augmentation
25 Donner la priorité au maintien des arbres existants lors de projets d'aménagement
26 Protéger la biodiversité au même titre que le patrimoine bâti. Considérer l'arbre comme un être vivant faisant partie de la vie de la cité et non comme un mobilier décoratif
27 Consulter les habitants lors des projets d'aménagement, notamment lorsqu’ils concernent des abattages
28 Respecter les lois existantes sur la préservation des arbres adultes et adopter une «  charte de l'arbre  »
29 Sensibiliser élus, techniciens et habitants sur les bienfaits des arbres en ville (îlots de fraîcheur, captation des eaux pluviales, production d'oxygène, purification de l'air, amélioration des rapports sociaux, etc) et des avantages de la conservation des sujets âgés,
30 Favoriser les zones «  ensauvagées  » qui témoignent de l'apparition des espèces le plus adaptées aux changements climatiques et qui abritent la faune urbaine
31 Conserver la diversité de la forêt domaniale de Bastard en évitant, en particulier, les coupes rases

07 – ALIMENTATION – Restauration collective
32 Communiquer sur les avantages d'une alimentation équilibrée (meilleur connaissance du métabolisme concernant le sucre, le gras, le sel, le gluten, les perturbateurs endocriniens, etc) et de saison (impact sur la santé et sur l'environnement)
33 Encourager une alimentation locale, bio et de saison ou provenant de l'agriculture paysanne, pour toutes les collectivités (Écoles, Restaurants administratif et municipal, Maisons de retraites, hôpitaux, etc...) de la commune et en partenariat avec la communauté de communes
34 Organiser un réseau de fournisseurs locaux
35 Proposer 1 ou 2 repas végétariens par semaine (l’éducation commence par les enfants et certains ne savent même pas que cela existe)

08 – ÉNERGIE – Production, distribution, consommation
36 Choisir un fournisseur en énergie renouvelable
37 Promouvoir et favoriser des productions alternatives d'énergies renouvelables locales, à l'échelle individuelle et collective
38 Tendre vers la sobriété des dépenses publiques d'énergies. Réaliser un audit “consommation énergétique” des bâtiments publics. Réaliser des travaux d'amélioration thermique sur les bâtiments publics
39 Inciter commerçants et particuliers à la sobriété énergétique. Inciter à la réduction des plages d'éclairage de nuit (commerces et rues). Veiller au respect de la législation en la matière
40 Mettre en place la gratuité d'une première tranche de consommation et surfacturer les tranches supérieures

09 – DÉCHETS
41 Étudier les solutions de réduction de production d'ordures ménagères
42 Aider les projets de recyclerie
43 Développer la déconstruction et le réemploi dans le bâtiment. Procéder à une «  étude ressources  » lors des projets de démolition ou réhabilitation du parc bâti. Aider les projets de récupération de matériaux du bâtiment
44 Réaliser une signalisation des déchetteries, ressourceries, recycleries existantes et faciliter l'accès par les transports en commun
45 Faciliter la création de ressourceries à côté des déchetteries
46 Poursuivre la revalorisation des déchets ménagers en biomasse
47 Exiger des entreprises, notamment BTP, supermarchés, enseignes de restauration rapide, le tri sélectif et le recyclage des déchets organiques et valoriser les entreprises responsables
48 Développerr la traçabilité du devenir réel des déchets triés et "recyclés"

10 – DÉPLACEMENTS DOUX, RENCONTRES
49 Améliorer la qualité des trottoirs pour une circulation confortable des piétons, des Personnes à Mobilité Réduite, des poussettes, etc...
50 Promouvoir le "Code de la rue" et la loi de 2008 qui définissent droits et devoirs de tous les utilisateurs des voies publiques https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/session%201%20partie%201%20DSR%20partage%20voirie.pdf
51 Valoriser et développer les places et squares, largement végétalisés, lieux propices à la création de lien social apaisé
52 Supprimer le mobilier anti SDF existant
53 Mailler le territoire par une trame verte couplée avec des voies partagées piétons/vélos
54 Développer les zones 30 et les zones 20
55 Renforcer le réseau des pistes cyclables sur les axes principaux assurant la continuité du réseau actuel
56 Développer les parkings relais desservis par les transports en commun dans les accès autoroutiers et les communes périphériques afin de limiter l'entrée des voitures en ville
57 Créer des pôles d'échanges permettant le transit entre les différents modes de déplacement.
58 Favoriser la mise en place des Plans de Déplacement Entreprise (PDE) ou Plan de mobilité (PDM) (https://www.ademe.fr/entreprises-monde-agricole/reduire-impacts/optimiser-mobilite-salaries/dossier/plan-mobilite/plan-mobilite-quest-cest)

11 – TRANSPORTS EN COMMUN
59 Faire une évaluation des systèmes en place, notamment du BHNS sur le long terme
60 Évaluer le principe de gouvernance des transports en communs de l'agglo. Réévaluer les relations contractuelles entre le Syndicat mixte des transports urbains et les exploitants des lignes
61 Renforcer les lignes Ouest/Est et leur maillage avec les tracés Nord-Sud
62 Mettre en place d'une manière progressive la gratuité des transports en commun.
63 SNCF Faciliter l'accès des passagers aux différents quais, notamment des personnes avec des vélos, bagages, poussettes, etc....
64 SNCF Influer sur le maintien des trains de nuit, voire sur leur développement
65 SNCF Renforcer les liaisons et arrêts sur la ligne Tarbes - Pau – Orthez

12 – HABITAT et CONSTRUCTIONS PUBLIQUES
66 Préserver les îlots de fraîcheur en cœur de ville lors des projets de densification urbaine
67 Sensibiliser les maîtres d’ouvrage publics, privés, services techniques , services d'instruction et Architectes des Bâtiments de France à la question de la préservation des espaces verts et perméables existants
68 Promouvoir la sensibilisation des entreprises et artisans locaux à la prise en main d'un chantier plus respectueux de l'environnement ,base de vie, consommation d'eau, etc
69 Favoriser l'architecture bio-climatique les matériaux bio-sourcés et locaux dans les logements sociaux et les bâtiments publics
70 Se renseigner sur les matériaux réputés polluants et en interdire l’utilisation
71 Inscrire la construction des logements sociaux dans la démarche “Bâtiment Durable Nouvelle Aquitaine”, lancé par le Conseil Régional
72 Envisager un soutien à la conception et à la réalisation des projets d'auto construction et d'auto réhabilitation
73 Subventionner l'amélioration thermique des logements des personnes à faibles ressources
74 Stopper la construction de nouveaux centres commerciaux ainsi que leur extension
75 Stopper l'étalement urbain
76 Faciliter l'installation de “l'habitat léger”
77 Créer des jardins publics productifs  : vergers, potagers collectifs

13 - ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES
78 Rendre accessible à tous, via les open data de la commune l'inventaire des relais 3G,4G et 5G
79 Faire une évaluation transparente de l'expérimentation de la 5G en cours
80 Arrêter le déploiement de la 5G en cas de doute sur l'impact sur la santé publique
81 Rendre accessible à tous, via les open data de la commune, l'inventaire des compteurs communicants d'électricité, de gaz, d'eau
82 Mettre en place un service municipal d'information et de conseil sur les systèmes utilisant les ondes magnétiques

14 – RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ
83 Réorienter vers moins de pollution visuelle et décourager l'installation de panneaux publicitaire de grandes tailles sur les terrains publics et privés
84 Stopper l’éclairage des panneaux publicitaires
85 Interdire l'éclairage des magasins fermés
86 Faire respecter les surfaces d'affichage libre et gratuite pour permettre une meilleure expression publique

15 – ECONOMIE ECO-RESPONSABLE
87 Privilégier le financement des projets par des prêts issus d'un financement éthique
88 Adhérer à la TINDA, monnaie locale et l'utiliser dans les services de la communes
89 Avoir pour chaque achat public une réflexion sur les conséquences environnementales. Utiliser des fournitures respectueuses de l'environnement
90 Ne pas procéder systématiquement au remplacement des équipements

samedi 24 août 2019

G7 : format réduit pour les mobilisations prévues ce dimanche

EUSKAL HERRIA  | Sommet du G7
En raison des difficultés à assurer la sécurité des participants, les plateformes anti-G7 ont préféré limiter la mobilisation à un seul rassemblement et non aux sept initialement prévus. Le lieu sera communiqué le jour-même, dans la matinée, mais il semblerait que cela se fera à la Chambre d'Amour d'Anglet.

mercredi 21 août 2019

G7 : 25 août 2019 Marche des portraits à Bayonne en pleine zone interdite

ANV-COP21
 
🖼️ G7 : Marche des portraits à Bayonne
en pleine zone interdite 🖼
 
Ce dimanche 25 août, ANV-COP21 organise avec Bizi et Alternatiba une #MarcheDesPortraits pour le climat et la justice sociale.
Le G7 réunit ce week-end à Biarritz les chefs d'État des principaux pays responsables du dérèglement climatique. Malgré l’interdiction de manifester dans cette zone, nous ferons surgir en plein cœur de Bayonne des portraits du président Macron réquisitionnés dans tout l'Hexagone et recherchés par la police. L'occasion d'exposer à la presse internationale le fossé entre les beaux discours du "Champion de la Terre" et ses actes réels !

lundi 12 août 2019

Maternité du Blanc : les élus décrochent le portrait d'Emmanuel Macron !

A lire sur France Bleu

Après la manifestation des "servantes écarlates" à l'hôpital de Châteauroux, des élus ont décroché le portait officiel du président de la république pour le déposer devant la sous préfecture

Les élus ont déposé le portrait officiel du président de la république sur la façade de la sous préfecture
Les élus ont déposé le portrait officiel du président de la république sur la façade de la sous préfecture
Châteauroux, France

C'est une action symbolique...mais lourde de sens ! De nombreux élus du secteur du Blanc, ont  répondu à l'appel du comité de défense des usagers de l'hôpital. Alors que la maternité est menacée de fermeture, ils ont décroché de leurs mairies, le portrait officiel du président de la république Emmanuel Macron, pour aller le déposer symboliquement sur la façade de la sous préfecture. Une action qui a rassemblé, selon le comité de défense, prés de 150 élus ceints de leurs écharpes tricolores, rejoints par au moins, autant de manifestants.

Dans l'après midi, à l'appel du collectif "c'estpasdemainlaveille", une vingtaine de femmes avaient enfilé un costume issu de la série "La servante écarlate" avant de défiler en silence dans l'enceinte de l'hôpital de Châteauroux. Une multiplication des actions alors que la commission d'expertise sur la viabilité de la maternité du Blanc doit présenter lundi soir son rapport au directoire de l'hôpital de Châteauroux-Le Blanc, comme l'a indiqué France Bleu Berry.

jeudi 25 juillet 2019

La justice reconnaît une « faute » de l’Etat pour « insuffisance » dans la lutte contre la pollution de l’air

Lire l'Article du Monde

Le tribunal administratif de Montreuil examinait le recours d’une mère et sa fille atteintes de pathologies respiratoires lorsqu’elles vivaient en banlieue parisienne.


Par Stéphane Mandard  Publié le 25 juin 2019 à 14h36 - Mis à jour le 26 juin 2019 à 12h10

mercredi 24 juillet 2019

Un mois jour pour jour avant le G7 de Biarritz, un 125ème portrait présidentiel décroché à Espelette

Un mois jour pour jour avant le G7 de Biarritz, un 125ème portrait présidentiel décroché à  Espelette

Ce mercredi 24 juillet, soit un mois jour pour jour avant l'ouverture du G7 à Biarritz, le 125ème portrait d’Emmanuel Macron a été décroché à Espelette. Le 23 mai dernier, 80 personnalités avaient appelé à décrocher 125 portraits présidentiels pour le G7, autant que de jours qu'il a suffi à la France pour dépasser son empreinte écologique annuelle. C'est désormais chose faite avec 5 décrochages réalisés ce mercredi matin à Rosny-sous-Bois, Paris 18ème, Magny-Court, Gimouille et, le 125ème, à Espelette, commune basque que devraient bientôt visiter les conjoints des chefs d’Etat et de gouvernement du G7. Ces portraits ressortiront pendant le G7 lors d'une conférence de presse géante qui se tiendra à Bayonne le dimanche 25 août à 10H30.


Le 23 mai, 80 personnalités ont publié un Appel à décrocher 125 portraits d'Emmanuel Macron avant le G7, autant que de jours qu'il a suffi en cette année 2019 à la France pour dépasser son empreinte écologique annuelle. L'objectif était de dénoncer à l'occasion du G7 "devant les 3500 journalistes venus du monde entier, que la politique nationale du président Macron en matière d’environnement et de justice sociale ne correspond en rien à ses grands et beaux discours internationaux, dans lesquels il se positionne comme leader mondial du climat." L'objectif a été atteint ce mercredi 24 juillet, un mois jour pour jour avant l'ouverture du G7 à Biarritz, et en plein nouvel épisode caniculaire donnant d'autant plus de sens à ces actions, avec 5 opérations réalisées sur 5 villes différentes : les portraits présidentiels ont ainsi été décrochés ce matin par divers groupes d'ANV-COP21 (Action Non-Violente COP21) dans les mairies de Paris 18ème, Rosny-sous-Bois en Île de France, Magny-Cours et Gimouille dans la Nièvre.

C'est Bizi, l'antenne basque d'ANV-COP21, qui a décroché le 125ème portrait du président Macron dans la mairie d'Espelette, commune du Pays Basque que Brigitte Macron avait visité le 16 mai dernier pour y préparer le circuit officiel des conjoints des chefs d’Etat et de gouvernement du G7. Les activistes de Bizi ont remplacé le portrait officiel par une affiche disant "Climat, justice sociale, où est Macron ? CETA ez milesker !" (= CETA, non merci !).


125 portraits présidentiels auront ainsi été décrochés un peu partout dans l'Hexagone, déclenchant une vague de répression qui n'a pas réussi à intimider les militant-e-s climat. Le BLAT (Bureau de Lutte Anti-Terroriste) a été saisi, 136 activistes ont été auditionnés et 85 placés en garde-à-vue. 45 d'entre eux sont appelés à comparaître dans pas moins de 14 procès dont trois auront lieu ce mois de septembre ( à Lyon le 2 septembre, à Paris le 11 septembre et à Orléans le 13 septembre).

Les portraits présidentiels recherchés par les police et gendarmerie de toute la France et la Navarre (pas moins de 67 perquisitions à ce jour !) ressurgiront en plein G7, à Bayonne soit dans une zone ou toute manifestation est strictement interdite du 24 au 26 août.

Ce sera à l'occasion d'une conférence de presse géante qui pointera l'énorme fossé séparant les grands discours internationaux du président Macron sur le climat, les beaux objectifs affichés par son gouvernement à l'horizon 2050, les objectifs de l'accord de Paris (de contenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C voire 1,5°C) et la politique réelle du même gouvernement Macron, ses actes et décisions concrètes et quotidiennes.

Cette conférence de presse, en présence de nombreux militant.e.s et personnalités du mouvement climat, se tiendra le dimanche 25 août, second jour du G7, à 10H30, dans un endroit du centre de Bayonne qui sera précisé d'ici là.

Bizi et ANV-COP21

Acte de désobéissance fertile n°2 : Mettons les terrains à disposition de projets collectifs

samedi 29 juin 2019

Du gaz lacrymogène dans les yeux : la réponse de l’Etat aux défenseurs du climat

Plus de 300 activistes non violents se sont regroupés sur le pont de Sully, à Paris, pour dénoncer l’inaction face au dérèglement climatique. Gaz lacrymogène dans les yeux, coups de matraque, injures… la réponse de l’Etat. 
Reporterre était là.

jeudi 27 juin 2019

Le tribunal de Strasbourg relaxe trois activistes #DécrochonsMacron

ANV-COP21
 
Victoire ! 🎉
Le tribunal de Strasbourg relaxe trois activistes #DécrochonsMacron
 
 
 
Chère amie, cher ami,
 
Victoire ! Hier, le tribunal de Strasbourg a relaxé trois de nos activistes, Lucille, Michaël et Sylvain. Le même jour, 15 nouveaux portraits ont été décrochés dans tout le pays, par solidarité avec les prévenu⋅es et pour dénoncer le manque cruel de mesures concrètes pour le climat.
Les prochaines semaines sont cruciales pour atteindre le palier annoncé des 125 portraits décrochés jusqu’au G7 fin août - et révéler alors au monde entier le réel bilan climat du président Macron. Soutenez-nous pour relever ce défi !
 
 
Convoqué·es au tribunal pour “vol en réunion” après avoir décroché le portrait d’Emmanuel Macron dans la mairie de Kolbsheim, les trois de Strasbourg ont obtenu la relaxe.
Le même jour, le Haut Conseil pour le Climat publiait son premier rapport, dans lequel il dresse un constat sévère sur l'(in)action du gouvernement en matière de climat.
 
Les soutiens à nos actions se multiplient, de Guillaume Meurice et Cyril Pedrosa aux nombreuses personnes qui viennent soutenir les prévenu·es de chaque territoire, comme à Bonneville (Haute-Savoie) aujourd’hui. Ensemble, poussons le gouvernement à engager le virage nécessaire pour relever le défi climatique et social !
 
Cet été, nous avons besoin de vous pour
  • décrocher les 37 portraits restants pour remplir notre pari des 125 décrochages et montrer au monde entier le vide des beaux discours de Macron lors du G7 à Biarritz
  • former 1 000 personnes à l’action non-violente dans le cadre du Camp Climat
  • accompagner les groupes d'action de Lyon, Paris et Orléans qui préparent des journées de mobilisation massive en septembre autour de leurs procès respectifs
 
 
Il ne reste plus quelques semaines avant le G7 à Biarritz - soutenez nos actions aujourd’hui!

Avec cette canicule, restons plus chaud que le climat !
Activistement votre