LES ACTIONS CLIMAT

samedi 29 juin 2019

Du gaz lacrymogène dans les yeux : la réponse de l’Etat aux défenseurs du climat

Plus de 300 activistes non violents se sont regroupés sur le pont de Sully, à Paris, pour dénoncer l’inaction face au dérèglement climatique. Gaz lacrymogène dans les yeux, coups de matraque, injures… la réponse de l’Etat. 
Reporterre était là.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire