LES ACTIONS CLIMAT

lundi 20 mai 2019

L’Affaire du siècle est désormais entièrement entre les mains du juge

COMMUNIQUE DE PRESSE – Lundi 20 mai 2019

Les quatre ONG requérantes déposent aujourd’hui devant le tribunal administratif de Paris leur mémoire complémentaire.

Après la requête déposée pour l’Affaire du Siècle devant le tribunal administratif de Paris le 14 mars dernier, les avocats de Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont transmis au juge un “mémoire complémentaire” détaillant l’ensemble des arguments présents dans le recours en responsabilité contre l’État français pour inaction climatique.

Présentation au juge de tous les arguments détaillés des ONG

Pour Notre Affaire à Tous, la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France et Oxfam France :

« Avec le dépôt de ce “mémoire complémentaire”, l’étude complète de l’Affaire du siècle peut enfin commencer. Le document transmis au tribunal administratif de Paris détaille les manquements de l’État en matière climatique depuis le premier rapport du GIEC en 1990 et le Grenelle de l’environnement. Le travail des avocats, juristes et experts de nos quatre organisations dévoile une quantité conséquente d’obligations non mises en oeuvre par l’État. Le document revient aussi sur le préjudice écologique et sur les préjudices moraux des associations.

Les préoccupations de nos associations sont les suivantes : peut-on accepter que les gouvernements français successifs aient échoué à leur obligation générale de protéger les droits fondamentaux de leurs concitoyens, menacés par les changements climatiques ? Peut-on accepter qu’alors que les autorités étaient informées du dérèglement climatique au plus tard dès les années 1990, la première politique publique climatique ne date que de 2005 avec la loi dite “POPE” ? Peut-on accepter que parmi les obligations spécifiques que l’État s’est lui-même fixées depuis les années 2000, la majorité d’entre elles ne soient pas respectées ou pas mises en oeuvre ? Pour nos ONG, la réponse est trois fois non. »

Par exemple :

En matière d’efficacité énergétique : L’objectif fixé pour la France pour 2020 au niveau européen ne serait atteint qu’en 2026. La loi Grenelle I (2009) fixait déjà l’objectif de 38 % de baisse des consommations d’énergie du parc des bâtiments existants d’ici à 2020, soit un objectif de 400 000 rénovations de logements chaque année à compter de 2013, rehaussé à 500 000 par la loi de transition énergétique de 2015. Or, il n’y a aucun dispositif de suivi mis en place par l’État. Actant le retard pris par la France sur la rénovation, le projet de nouvelle Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) évoque désormais 300 000 rénovations « équivalent complètes » par an.
En matière de transport : aucune stratégie cohérente n’a été mise en oeuvre pour atteindre les objectifs fixés par la loi pour renverser la prédominance du transport routier. Alors que la loi Grenelle prévoyait d’atteindre 25 % de hausse de la part modale du fret non routier et non aérien en 2022, la part du ferroviaire s’est effondrée depuis 2001 pour atteindre 10 % en 2017. Sur les 400 milliards d’euros investis dans les infrastructures de transport entre 1990 et 2015, 69,4 % l’ont été pour les routes (contre 19,6 % pour le réseau ferroviaire SNCF et 10 % pour les réseaux ferrés urbains).
En matière d’agriculture : en 2017, seule une portion de 6,5 % de la surface agricole utile était cultivée en France en agriculture biologique, loin de l’objectif fixé par la loi Grenelle I de 20 % en 2020. Les ventes d’engrais azoté (41 % des émissions du secteur) ont augmenté de 13 000 tonnes sur la période 2014-2016, en totale contradiction avec la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) qui prévoyait de réduire l’utilisation de ces engrais.
Oui, nous pouvons remporter l’Affaire du Siècle

Dans le monde, le mouvement pour la justice climatique remporte des victoires et une nouvelle jurisprudence est en train de voir le jour. Le juge peut reconnaître la responsabilité de l’État français et enjoindre au Premier ministre et aux ministres compétents d’adopter toutes les mesures nécessaires pour mettre un terme à l’ensemble des manquements de l’État et réparer les préjudices subis.

Si malgré tout l’État ne se décidait pas à agir, il se mettrait hors la loi. Les ONG pourraient alors saisir à nouveau la justice et demander l’exécution forcée de la décision.

Une procédure qui ne dédouane pas l’État d’agir aujourd’hui pour le climat

Alors que plus de deux millions de personnes ont apporté leur soutien à cette initiative juridique sans précédent en France, le gouvernement ne peut se contenter d’attendre l’audience qui pourrait intervenir dans 1 à 2 an(s), sans compter un éventuel appel. La crise climatique est telle que chaque jour qui passe doit être mis au service d’avancées structurantes. Nous appelons l’État à accélérer ses efforts sans attendre l’issue de l’instruction.

Parallèlement au recours, les ONG de l’Affaire du Siècle ont ainsi proposé 6
catégories de solutions politiques pour commencer à endiguer la crise
climatique en France :

Instaurer une fiscalité socialement juste au service de la lutte contre le changement climatique. Par exemple : une taxation du kérosène des avions et une taxe carbone dont les recettes sont redistribuées aux ménages.
Créer un service public local de la rénovation énergétique des logements dans tous les territoires, notamment pour éliminer les passoires énergétiques.
Donner la possibilité à toutes et tous de se déplacer plus proprement. Par exemple, en investissant dans les transports en commun, le train et en interdisant la vente de véhicules diesel et essence à horizon 2030.
Instaurer le droit à une alimentation saine et durable pour toutes et tous. Par exemple, en soutenant les repas bios et végétariens dans les cantines.
Développer massivement des énergies renouvelables.
Mettre fin aux cadeaux qui encouragent les entreprises dans leurs actions climaticides. Par exemple, en supprimant les niches fiscales aux activités et industries les plus polluantes.
Pour les porter, et contraindre l’État à agir dès maintenant en matière climatique, l’ensemble des leviers doit être mobilisé. Par conséquent, les organisations de l’Affaire du Siècle apportent leur soutien à la mobilisation de la jeunesse le 24 mai prochain, qui, pour la deuxième fois en quelques mois, prendra place partout dans le monde pour assurer leur avenir.

Contacts presse :
Fondation Nicolas Hulot : Manuela Lorand – 06 98 45 46 91 / m.lorand@fnh.org
Greenpeace France : Aude Schmuck – 06 33 58 39 46 / aude.schmuck@greenpeace.org
Oxfam France : Noélie Coudurier – 06 17 34 85 68/ ncoudurier@oxfamfrance.org
Notre Affaire à Tous : Marie Pochon – 06 52 26 19 41 / marie@notreaffaireatous.org

jeudi 16 mai 2019

Manifestation convergence vert/jaune du 25 mai 2019 Place de la Libération de 14 à 16 heures


Thème : Violence contre le vivant - Violence contre les manifestants


Scénario
Scène 1, Thème : convergence verts/jaunes
20 à 30 personnes portent des masques vert/jaune
Font face au public sur la partie nord de la place
Un atelier de maquillage se met en place face au public et sur chaque visage est peint une larme rouge
Lecture des deux textes vert et jaune (voir textes 1 et 2 en annexe) qui déclarent la solidarité et la convergence

Scène 2  Thème : La répression des gilets jaunes
Un poster de 5 mètres (image verticale) figurant les blessés est posé à terre sur la partie sud de la place, au-dessus de la fontaine
Un autre poster similaire mais horizontal est placé en arc de cercle à la pointe du premier
Les personnes portant le masque jaune/vert se couchent
Un(e) animateur(trice) incite le public à se coucher de part et d'autre du poster vertical
Le die-in dure quelques minutes
Les médics interviennent pour déplacer les blessés vers la partie ouest de la place où est dressé l'emblème de la croix rouge

Scène 3 : Thème : La répression des gilets jaunes et des militants verts
Sur le même emplacement que la scène précédente:
Répression des jaunes : Un personnage, entouré par les personnages portant le masque vert/jaune, lit la liste des blessés par catégorie de blessures, garde à vue, mis en examen, ...
Chaque catégorie fait l'objet d'une pancarte écrite qui est dressée par une personne lors de la présentation de la catégorie

Répression des verts : Un personnage, entouré par les personnages portant le masque vert/jaune, fait l’inventaire des répressions de ND des Landes, Bure, Sivens, etc...
Chaque action réprimée fait l'objet d'une pancarte écrite qui est dressé par une personne lors de la présentation de l'action

Scène 4 : Thème : Appel des artistes pour une convergence avec les gilets jaunes
Déplacement des personnes masquées jaune/vert vers le nord de la place (à vérifier)
Près du bassin sont présentées les statues de Josiane
Lecture est faite de l'appel des artistes  (voir texte 3 en annexe)

Suite à cette manifestation une ou plusieurs déambulations peuvent être organisées par les jaunes ou les verts et proposées au public


Annexes

TEXTE 1 JAUNE
APPEL POUR UNE CONVERGENCE ÉCOLOGIQUE
L'Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes prend acte de l'urgence environnementale, sociale et démocratique.
C'est la même logique capitaliste d'exploitation illimitée qui détruit les  êtres humains et la vie sur Terre.
La limitation des ressources nous oblige à exiger leur partage et le contrôle de la production.
Les dérèglements climatiques, l'effondrement de la biodiversité et le péril nucléaire sont autant de menaces qui pèsent sur notre avenir.
Les biens communs (eau, air, sol, droit à un environnement sain), ne doivent pas être transformés en marchandises.
La taxe carbone sur le gas-oil est l'exemple parfait de la fausse écologie punitive qui cible les gens qui ne peuvent actuellement changer de mode de déplacement. La taxe devrait s'appliquer aux gros pollueurs : avions, ferries, porte-conteneurs...
Les Gilets Jaunes invitent toutes les personnes voulant mettre fin à la destruction du vivant à s'insurger contre le système actuel pour créer ensemble, par tous les moyens nécessaires, un nouveau mouvement social, écologique et populaire.
Ils s'engagent à rejoindre les nombreux acteurs qui luttent déjà pour une transition écologique et ont un impact sur la sensibilisation de la population
L'indignation ne suffit plus, passons à l'action !

TEXTE 2 VERT
LA PLANÈTE PERD SA BIODIVERSITÉ - LA FRANCE RÉPRIME SA DIVERSITÉ
STOP A LA DESTRUCTION DE LA PLANÈTE - STOP A LA RÉPRESSION DE SES HUMAINS
Nous faisons partie d'un collectif qui s'est fixé comme but de sensibiliser le public aux problèmes écologiques et sociaux engendrés par des logiques capitalistes néo-libérales,  et d'agir contre le dérèglement climatique et les conséquences terribles qu'il engendre.
Nous estimons qu'il y a urgence à agir et que tout le monde doit se mobiliser. Nous partageons l'essentiel des revendications des gilets jaunes et soutenons leur combat.
"L'union fait la force", a-t-on coutume de dire.
C'est encore plus vrai et indispensable dans la situation actuelle où l'on assiste à une répression de plus en plus violente de la part des représentants d'un système qui tiennent coûte que coûte à préserver leurs privilèges et l'ordre établi et se complaisent dans l'inaction.
C'est la raison pour laquelle nous appelons à la convergence des luttes.
La sauvegarde de l'environnement et l'aspiration à une justice sociale font partie d'un même combat.
Gilets jaunes et gilets verts ont le devoir impérieux de s'unir afin que leurs revendications aient une chance d’être entendues et de se concrétiser.
L'heure est plus que jamais à la convergence.

TEXTE 3
L’APPEL DES ARTISTES, CRÉATEURS ET CRÉATRICES
Depuis plusieurs mois le mouvement des Gilets Jaunes, sans précédent dans l’histoire de la Vème République, bat le pavé de nos rues.
Un mouvement de citoyen.ne.s, né spontanément, qui ne se rattache à aucun parti politique.
Un mouvement qui mobilise des dizaines de milliers de français chaque samedi, depuis plus de 6 mois, et qui est soutenu par des millions d’autres.
Un mouvement qui réclame des choses essentielles : une démocratie plus directe, une plus grande justice sociale et fiscale, des mesures radicales face à l’état d’urgence écologique.
Ce qu’ils demandent, ils le demandent pour tou.te.s. Les Gilets Jaunes, c’est nous. Nous artistes, technicien.ne.s, auteur.rice.s, de tous ces métiers de la culture, précaires ou non, sommes absolument concerné.e.s par cette mobilisation historique.
Et nous le proclamons ici : nous ne sommes pas dupes.
Nous voyons bien les ficelles usées à outrance pour discréditer les Gilets Jaunes, décrits comme des anti-écologistes, extrémistes, racistes, casseurs… La manœuvre ne prend pas, ce récit ne colle pas à la réalité même si médias grand public et porte-paroles du gouvernement voudraient bien nous y faire croire.
Comme cette violence qu’ils mettent en exergue chaque samedi.
Pourtant la violence la plus alarmante n’est pas là.
Le bilan de la répression s’aggrave chaque semaine. Au 19 avril 2019, on recensait 1 décès, 248 blessé.e.s à la tête, 23 éborgné.e.s, 5 mains arrachées chez les manifestant.e.s. C’est indigne de notre république.
Et nous ne sommes pas les premier.e.s à le dénoncer : Amnesty International, La Ligue des Droits de l’Homme, l’ONU, l’Union Européenne, le Défenseur des Droits, tou.te.s condamnent les violences policières sur les Gilets Jaunes en France.
Le nombre de blessé.e.s, de vies brisées, d’arrestations et de condamnations dépasse l’entendement. Comment peut on encore exercer notre droit de manifester face à une telle répression ? Rien ne justifie la mise en place d’un arsenal législatif dit « anti-casseur » qui bafoue nos libertés fondamentales.
Nous ne sommes pas dupes. La violence la plus menaçante est économique et sociale. C’est celle de ce gouvernement qui défend les intérêts de quelques-uns aux détriments de tous et toutes. C’est la violence qui marque les corps et les esprits de celles et ceux qui s’abîment au travail pour survivre.
Puis nous devons – c’est une urgence historique – affronter collectivement la crise écologique et trouver des solutions justes et efficaces, afin de laisser un monde vivable à nos enfants.  Nous ne sommes pas dupes.Ce gouvernement n’a cessé de reculer sur la question pour ne pas inquiéter les responsables du désastre annoncé. Les Gilets Jaunes le dénoncent comme les militants écologistes. Aujourd’hui la convergence des luttes sociales et environnementales est en route.
Nous continuerons à nous indigner, plus fort, plus souvent, plus ensemble.
Et aujourd’hui, nous appelons à écrire une nouvelle histoire.
Nous écrivain.ne.s, musicien.ne.s, réalisateur.rice.s, éditeur.rice.s, sculpteur.rice.s, photographes, technicien.ne.s du son et de l’image, scénaristes, chorégraphes, dessinateur.rice.s, peintres, circassien.ne.s, comédien.ne.s, producteur.rice.s, danseur.se.s, créateur.rice.s en tous genres, sommes révolté.e.s par la répression, la manipulation et l’irresponsabilité de ce gouvernement à un moment si charnière de notre histoire.
Utilisons notre pouvoir, celui des mots, de la parole, de la musique, de l’image, de la pensée, de l’art, pour inventer un nouveau récit et soutenir celles et ceux qui luttent dans la rue et sur les ronds-points depuis des mois.
Rien n’est écrit. Dessinons un monde meilleur.

mardi 7 mai 2019

"On est face à la plus grande tragédie qu'ait jamais vécu l’humanité." FRED VARGAS

Article de  POSITIVR

L’humanité est à un tournant.. mais elle file tout droit, dans le mur. Voici, en somme, le message puissant délivré par l’auteure Fred Vargas invitée de l’émission La Grande Librairie. Ce qu’elle dénonce ? La passivité des politiques face au changement climatique et à la disparition de la biodiversité. Ce qu’elle craint ? Un cataclysme. Ce qu’elle attend ? Des mesures fortes et immédiates.

vendredi 3 mai 2019

« Jaunes, rouges, verts, nous sommes toutes et tous dans la même galère, nous avons les mêmes colères et les mêmes adversaires ! »


Partout en France, les militant·e·s climat ont rejoint les cortèges du 1er mai pour la Fête du Travail. Des portraits d’Emmanuel Macron réquisitionnés depuis plusieurs mois par les activistes d’ANV-COP21 en dénonciation de l’inaction climatique ont été aperçus dans plusieurs villes comme à Bayonne, où un faux Benalla n’est pas parvenu à empêcher des gilets jaunes et verts de décrocher le portrait présidentiel !

samedi 20 avril 2019

Deux mille activistes du climat ont bloqué « la République des pollueurs »

L’opération « Bloquons la république des pollueurs » s’est révélée d’une ampleur inédite. Vendredi 19 avril, plus de 2.000 activistes écologistes ont bloqué les sièges d’EDF, de la Société Générale et de Total à la Défense, ainsi que le ministère de la Transition écologique. C’est la plus grande mobilisation de désobéissance civile non violente jamais organisée en France. Récit en mots et en images.

Article de REPORTERRE

jeudi 18 avril 2019


Une mobilisation « historique » annoncée pour « bloquer la République des pollueurs »

 Usbek & Rica - Le média qui explore le futur, cliquez ici

Des médias s’unissent pour documenter les effets du changement climatique en France : acte 2

Fin 2018, Basta ! s’est associé aux rédactions de Mediapart, Politis, Reporterre et la Revue Projet pour constituer un groupe de journalistes sur le climat. Nous poursuivons ce travail collectif en publiant aujourd’hui, sur nos sites respectifs, une deuxième série d’articles concernant l’impact de la crise climatique en France chez les jeunes, les victimes de catastrophes naturelles, les agriculteurs, les personnes souffrant d’allergies... Un site baptisé « Jiec.fr » pour « Journalistes d’investigation sur l’écologie et le climat » est dédié à ces publications communes.
ARTICLE DE BASTA! cliquez ici

Contre l’effondrement, Extinction Rebellion prône la désobéissance civile

extrait
Nahel (prénom d’emprunt) militante chez Ende Gelände, qui lutte contre l’exploitation des mines de charbon en Allemagne. « En France, le mouvement climat a un discours souvent positif, pour vendre du rêve. XR tourne le dos à ce narratif, insistant sur l’urgence climatique, renouant avec un sens du drame et de la gravité  », explique-t-elle au téléphone.

Article REPORTERRE

Crise climatique : près de 300 militants arrêtés à Londres à la suite de blocages « écologiques »

Plusieurs milliers de militants du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion bloquent depuis lundi cinq lieux emblématiques de la capitale britannique.
Article du Monde

mardi 16 avril 2019

Rappel : 9 mars : Alternatiba et ANV-COP21 en soutien au sit-in non-violent des Gilets jaunes

9 mars : Alternatiba et ANV-COP21 en soutien au sit-in non-violent des Gilets jaunes

Samedi 9 mars Alternatiba et Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21) appellent à participer à l’action non-violente de sit-in des Gilets Jaunes ayant vocation à bloquer un axe emblématique de la capitale. Cette action s’inscrit dans la continuité des actions communes qui ont eu lieu depuis des mois entre le mouvement des Gilets Jaunes et le mouvement climat lors de marches pour le climat ou d’opérations de blocage de multinationales comme Amazon, Total ou Monsanto.

Ce sit-in non-violent sera l’occasion pour les deux mouvements d’affirmer, au cœur de la capitale, la convergence des demandes de justice sociale, de justice fiscale et de lutte contre le dérèglement climatique, ainsi que la nécessité de faire cesser immédiatement une répression policière d’une ampleur qui n’avait pas été atteinte en France depuis longtemps.

Le mouvement des gilets jaunes a montré que la transition écologique impactera les modes de vie de chacun et devra donc impérativement être juste pour être acceptable.

Or nous sommes au pied du mur. Les impacts climatiques sont déjà là et le réchauffement de la planète s’accélère. La transition énergétique aurait dû être amorcée il y a des années et plus nous attendrons, plus la modification de notre société sera douloureuse pour un grand nombre de personnes, en premier lieu pour les plus précaires.

« Nous connaissons les mesures à mettre en place pour limiter l’aggravation du dérèglement climatique tout en améliorant les conditions de vie des populations les plus précaires. Or la réponse du Gouvernement est de se défausser de sa responsabilité climatique en justifiant son inaction par l’existence du mouvement des gilets jaunes.» explique Pauline Boyer d’ANV-COP21.

« Les prochaines mobilisations pour le climat et la justice sociale ont pour objectif de construire un rapport de force pour exiger une transition juste, assortie de mesures sociales pour que tout le monde ait accès à des conditions de vie dignes aujourd’hui et demain. » ajoute Elodie Nace d’Alternatiba.

En effet, les diagnostics de la situation et les propositions ne manquent pas : l’étude de B&L Evolution [1] qui, suite à la parution du rapport spécial du GIEC sur le modèle +1,5°C, traduit en mesures concrètes ce que signifie une trajectoire compatible avec les +1,5°C, les mesures portées par le Réseau Action Climat [2], dont la Contribution Carbone Jaune et Verte inscrite dans une fiscalité juste fait partie, ou le Pacte finance-climat soutenu par le climatologue Jean Jouzel et l’économiste Pierre Larrouturou.

Ce sit-in non violent intervient dans un contexte où la répression policière a fait une centaine de blessés graves, y compris chez de nombreuses personnes pacifiques [3] et inquiète le Conseil de l’Europe [4]. Ce samedi, les Gilets Jaunes du mouvement social et ceux d’ANV-COP21 et Alternatiba seront ensemble pour défendre nos droits à des conditions de vie dignes pour toutes et tous aujourd’hui. Ils se retrouveront la semaine suivante pour les grèves pour le climat du 15 mars et la Marche du Siècle pour le climat du 16 mars.

Vendredi 12 Avril 2019, des membres d'Extinction Rebellion ont mené une Action de sensibilisation et de dénonciation de l'industrie du textile, deuxième industrie la plus polluante du monde.

Extinction Rebellion déverse 1,5t de vêtements devant un H&M à Paris

article de "POSITIVR"

lundi 8 avril 2019

Attac passe à l’action pour dénoncer l’inefficacité de la « taxe GAFA »

Sur le site d'ATTAC

Saint-Andiol : des gilets jaunes et plusieurs collectifs bloquent le site de Monsanto

L'article de FR3 Provence Côte d'Azur

TRANSITION ÉCOLOGIQUE - Document officiel restitution grand débat national:

à votre disposition sur mon drive en cliquant ici

GCO : les maires de Pfettisheim et Griesheim décrochent symboliquement le portrait d'Emmanuel Macron

Cliquez ici

Appel à accélérer la transition écologique sur nos territoires !


À toutes les citoyennes et tous les citoyens : nous pouvons engager la transition écologique sur nos territoires !
Face à l’aggravation du dérèglement climatique, les engagements pris par les États du monde entier à la COP21 sont dramatiquement insuffisants. En nous promettant un réchauffement climatique supérieur à 3°C, ils nous conduisent vers une catastrophe planétaire dans les décennies qui viennent, et menacent d’ores et déjà les populations les plus vulnérables. L’espoir de voir la tendance s’inverser s’amenuise encore avec la décision de Donald Trump de sortir les États-Unis de l’Accord de Paris, et la COP 23 qui  révèle l’incapacité des États à revoir leurs engagements à la hausse rapidement.

Pourtant, tout n’est pas perdu ! Selon le dernier rapport du GIEC, 50 à 70 % des leviers d’action se situent au niveau local. Ainsi chaque élu-e local-e, chaque citoyenne et chaque citoyen, peut s’emparer de ce problème, apporter des solutions efficaces, réplicables et faciles à mettre en œuvre au niveau de son territoire.

De nombreuses solutions existent, elles doivent être mises en œuvre le plus rapidement possible et par le plus grand nombre : repas bio et/ou végétariens dans les cantines, pistes cyclables, économies d’énergie et approvisionnement en énergies 100 % renouvelables, relocalisation de l’économie via les monnaies locales, économie circulaire, etc.

Ces initiatives qui sont pour le moment des alternatives au système doivent devenir la norme. Elles permettent non seulement de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre, mais également de créer de l’emploi [1] et de construire une société plus humaine, plus juste et plus solidaire.

Alternatiba, ANV-COP21 et le Réseau Action Climat appellent les citoyennes et les citoyens à se mobiliser pour faire passer ces alternatives à une autre échelle sur tous nos territoires.

Le Tour Alternatiba 2018, les Plans Climat Air Énergie Territoriaux (PCAET), les élections municipales de 2020… Les années qui viennent sont décisives pour l’avenir de nos enfants et pour les populations les plus vulnérables. Elles nous offrent de nombreuses occasions de nous mobiliser pour relever le défi climatique !

Je m’inscris pour faire bouger mon territoire

Ils ont signé l’appel

               
                                    

dimanche 7 avril 2019

Pollution de l'air : l'Unicef appelle la France à réagir "au plus vite"

Voir l'article d'EUROPE 1, cliquez ici
Greenpeace France : D'après l'Unicef, 3 enfants sur 4 respirent un air pollué dans l'Hexagone. C'est tout bonnement scandaleux ! 
Il faut mettre en place les zones à faibles émissions dans les villes, réduire le trafic routier et développer les mobilités alternatives à la voiture. 

jeudi 4 avril 2019

DÉCROCHAGE DES PORTRAITS DE MACRON - Rassemblement de solidarité mardi 9 avril à 8H45 devant le commissariat de Bayonne

Rassemblement de solidarité mardi 9 avril à 8H45 devant le commissariat
6 activistes de Bizi ont été convoqués ce mardi 9 avril au commissariat de Bayonne pour « vol en réunion » suite aux décrochages de portraits présidentiels de ces dernières semaines en Pays Basque. Bizi appelle à les soutenir en se rassemblant ce mardi à 8H30 devant le commissariat de Bayonne, où les premiers sont convoqués à 9H00.
Au total 4 portraits présidentiels ont été décrochés de leurs mairies en Pays Basque depuis le 21 février : un dans la ville de Biarritz, qui doit accueillir le G7 en août prochain, et les autres dans les trois capitales historiques du Pays Basque nord ; Ustaritz, Saint Jean Pied de Port et Mauléon.
Ces actions symboliques et menées à visage découvert ont pour objectif de dénoncer le décrochage par le président Macron des objectifs climatique de l'Accord de Paris, pourtant ratifié par la France. Elles veulent illustrer concrètement le vide de sa politique climatique et sociale.

Bien que 100 % non-violentes, ces actions semblent faire très mal au gouvernement qui réagit de manière disproportionnée : réactions officielles de 4 ministres, saisie du bureau de liaison antiterroriste, consignes nationales demandant aux forces de l'ordre de faire pression sur les maires pour qu'ils portent plainte, convocations à des auditions pour « vol en réunion » de journalistes ayant couvert les décrochages de portraits présidentiels pour leur média provoquant une protestation officielle du Syndicat National des Journalistes, 43 militant.e.s auditionné.e.s dont 23 mis.e.s en garde à vue, 17 perquisitions et 4 procès d'ores et déjà fixés entre mai et septembre dans lesquels comparaîtront 20 activistes d'ANV-COP21 !
Ici, l'Histoire se souviendra du maire de Biarritz, ville pourtant particulièrement menacée par le changement climatique et la montée des océans, maire qui aura, en 2019, porté plainte contre les lanceurs d'alerte au lieu de s'attaquer aux responsables de l'emballement du climat.

Les décrochage de portraits présidentiels vont continuer plus que jamais car elles constituent le moyen le plus non-violent d'illustrer le caractère complètement anormal et inacceptable de la situation actuelle, où l'inaction gouvernementale nous condamne à une catastrophe humanitaire d'une ampleur jamais connue. En attendant, apportons notre solidarité et notre soutien aux lanceurs d'alerte convoqués ce mardi 9 avril en nous rassemblant à 8H30 devant le commissariat de Bayonne.
Ils défendent des symboles, nous défendons la vie !

jeudi 28 mars 2019

Le vidéaste de "Partager c'est sympa" en garde à vue pour un motif fallacieux de "vol en réunion" ... !


Partager C'est Sympa
22 mars, 15:08 ·
La répression policière et judiciaire qui s'abat sur moi et des dizaines d'activistes du mouvement climat aujourd'hui me fait encore plus ouvrir les yeux sur une situation bien préoccupante dans notre pays : la collusion entre la justice et le gouvernement, les efforts d'amalgame entre le militantisme non-violent et le grand banditisme, les poursuites-baillons des journalistes indépendants et engagés.

Hier j'ai passé 9h en garde à vue. C'était long, éprouvant, bourré de mensonges et de tentatives d'intimidation. À la sortie, je reçois une convocation au tribunal pour "vol en réunion", délit passible de 3 ans de prison et 75000 euros d'amendes. Or au cours de l'audition de ma garde à vue, c'est devenu évident que je n'étais pas là pour répondre à des accusations de "vol en réunion", mais bien pour avoir fait parler de l'action de décrochage des portraits d'Emmanuel Macron. Mon délit, pour cet officier de police judicaire, c'était mes opinions, mon métier de vidéaste engagé.

Si vous en doutiez encore : Il s'agit bien d'un procès politique, voulu par le procureur de la République. La date et l'heure du procès (sur les horaires réservés aux procès politiques), la vitesse de la Justice (d'habitude si lente), le calendrier choisi, les questions posées...

Le 11 septembre, avec les amis de ANV Action non-violente COP21 je défendrai mon droit à exercer mon métier sans crainte d'être poursuivi ET la légitimité d'actions non-violentes et symboliques dénonçant l'inaction criminelle de ce gouvernement pour la justice climatique et sociale.

Merci de partager ce message !

dimanche 24 mars 2019

29 mars 13h - Manif soutien à Nouri - Pose ta graine - Nettoyage du gave

Suite à l'histoire des déchets déposés sur le rond point d'Assat après un nettoyage du Gave, Nouri est convoqué au tribunal pour un rappel à la loi. Ce ne sont pas les militants qu'il faut convoquer, mais les services de l'Etat qui n'ont rien fait depuis des années.
Aussi, nous vous donnons rendez-vous ce vendredi 29 Mars à 13h au parc Beaumont près du kiosque

Au programme de l'après-midi :
- Une parade joyeuse et costumée avec des déchets du parc Beaumont jusqu'à la place de la Libération devant le tribunal, départ 13h
- Un défilé de mode sur la place de la Libération
- Une haie d'honneur sur les marches pour l'entrée de Nouri à 14h30
- Un jeu, type jeu télévisé avec questions réponses en mode humoristique sur l'historique de la décharge.

Vous aimez vous déguiser, le théâtre, ou vous avez envie de participer le jour J (nous avons quelques déguisements en plus) ? Contactez nous par mail collectif.caac@gmail.com
Un atelier est organisé mercredi toute la journée, si vous avez un créneau (et des déchets) on communique l'adresse par retour de mail.

Transférez ce mail à tous vos contacts, partagez l'évènement facebook, parlez-en à tout le monde !

Rapide historique :
L'association Pose ta Graine lutte depuis des années pour le Gave, nous avons poussé les services de l'Etat à financer l'enlèvement de l'ancienne décharge de Bordes. Les travaux sont en cours, c'est en bonne voie.
Cependant, rien n'a été pensé pour les berges et le lit du Gave. Depuis des années, des citoyens nettoient les berges et leur travail est anéanti à chaque crue ou fonte des neiges... Après la crue de février 2018, nous sommes encore retournés nettoyer le même endroit, et certains d'entre nous ont déposé des déchets sur le rond point tout proche, en signe de protestation contre l'inaction de l'Etat. En avril mai, 2 personnes ont été entendues à la gendarmerie pour "dépôt d'ordures sur le domaine public en réunion". L'association a elle aussi déposé plainte contre X selon l'article L2016-6 du code de l'environnement. Notre plainte n'a pas eu de suite pour le moment, mais Nouri, lui, est convoqué pour un rappel à la loi...
Nous exigeons que les services de l'Etat financent un nettoyage professionnel du Gave.

Pollution du gave et décharges. "Les erreurs du passé" - Poésie militante de Carole

samedi 23 mars 2019

Extinction Rebellion sonne la révolte en France

Le Politis 22 mars 2019
Après le collectif anglais du même nom, Extinction Rebellion France se lance officiellement ce dimanche 24 mars à Paris. Objectifs : obliger le gouvernement, sous contrôle d'une assemblée citoyenne, à atteindre le zéro émission net de gaz à effet de serre d’ici 2025 et à stopper la destruction des écosystèmes.
Pour lire l'article, cliquez ici

Manifestants pour le climat, soyons cohérents, soyons radicaux

Article de REPORTERRE, cliquez ici

jeudi 21 mars 2019

France Inter : "Le grand entretien avec les ONG de "l'Affaire du siècle""

Le 16 mars : Convergence nécessaire "LA MARCHE DU SIÈCLE - GRÉVE SCOLAIRE - GILETS JAUNES - DÉFENSE DES MIGRANTS ET DES SANS PAPIERS"



Ne soyons plus frileux, cette convergence est nécessaire... Les déclarations de cette vidéo nous permettent de réfléchir localement à cette convergence...

Climat : les décrochages de portraits vont bon train

ARTICLE mediabask

Ce mardi 19 mars, vers 11 heures, deux nouveaux portraits officiels du président Macron ont été décrochés par des militants de Bizi! dans les mairies de Saint-Jean-Pied-de-Port et de Mauléon. Ils ont été remplacés par des messages "Climat, justice sociale… Où est Macron ?" pour dénoncer la vacuité de la politique de Macron en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de justice sociale.

KALUNE - "Amour" en slam à Paris - place de la République

lundi 11 mars 2019

La liste compléte des soutiens de l'appel pour la manif du 16 mars

350.org ; ActionAid France ; Alternatiba ; ANV-COP21 ; ATD Quart Monde ; ATTAC ; Bizi !; BLOOM ; Boycott Citoyen ; CARE France ; CCFD-Terre Solidaire ; CRID ; EHESS ; Fondation France Libertés ; Fondation de l’Écologie Politique ; Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme ; France Nature Environnement ; GERES ; Greenpeace France ; Les Amis de la Terre France ; Ligue des droits de l'Homme ; ~ le mouvement ; Mouvement Utopia ; Mouvement Colibris ; Notre Affaire à Tous ; One Voice ; Oxfam ; Partager c'est sympa ; REFEDD (Reseau Français des Étudiants pour le Développement Durable) ; Réseau Action Climat - France ; Secours Catholique - Caritas France ; Secours Islamique France ; SNCS-FSU ; SOL, Alternatives Agroécologiques et Solidaires ; Solidaires ; ACTES en Cornouaille ; AFDI ; Alofa Tuvalu ; Alternative autogestion ; Amap des Hauts de Belleville ; Antenne Nature Loisir Patrimoine ; Association : CRI-AC! Collectif Relais d'Informations & Actions Citoyennes Association "l'Abeille Écolo" ; Association des amis des convivialistes ; Association Ecoloc ; Association Mobil'idées ; Atelier CAPACITES ; Atelier solidaire de Saint-Ouen ; Atelier Vélorution Bastille ; AYNI France ; Ayya ; Ca le fait pour la planète ; Collectif des Associations Citoyennes ; Canopée Forêts VivantesCap ou pas cap ; Carre Geo & Environnement France ; Centre de recherches sur la culture japonaise de Rennes ; Charente Nature ; Christianisme social ; CliMates ; CMR (Chrétiens dans le monde rural) ; Collectif 07 Stop Gaz de Schiste ; Collectif Arcois pour la Planète ; Collectif sarthois "Pour une Terre plus Humaine" ; Coordination eau bien commun France ; Coordination eau Île-de-France ; Coquelicots Caen ; Cré-sol Centre Réseau Economie Solidaire ; Cyclofficine d'Angouleme ; Citoyens pour le Climat ; Demain Nos Enfants ; DiEM25 France ; Ecologie au Quotidien ; EEUDF - éclaireuses et éclaireurs unionistes de France ; EGREEN ; Enseignant.e.s pour la Planète ; Extinction Rebellion France ; Fédération de l’entraide protestante ; Fédération nationale de l'ACE ; Federation Syndicale Unitaire (FSU) ; Festival Atmosphères ; FIDL, le syndicat lycéen ; Fondation ELYX ; Fondation Énergies pour le Monde ; Générations futures ; Gevalor ; Gret ; Groupe initiatives ; Groupement CARMA Gonesse Pays de France ; Hardpork ; L'abeille Ecolo ; L'Heureux Cyclage ; La Nature en Ville ; La P'tite Rustine : La Voûte Nubienne ; Le Laboratoire de la Transition ; Le Mouvement de la Paix ; Les Amis de la Forêt de la Corniche des Forts à Romainville ; Les Convivialistes ; Maison des Peuples et de la Paix ; Maison des solidarités locales et internationales ; Mouvement du Christianisme social ; Mouvement Ni Putes Ni Soumises ; Mouvement pour l'Economie Solidaire ; Mouvement pour l'Economie solidaire Occitanie ; MTMSI ; Nous sommes Parti-e-s Pour La Décroissance ; Novetat ; Observatoire international de la Gratuité ; Pacte Finance Climat ; Paris Bike Tour ; Paris zéro fossile ; Pax Christi France ; Réseau Action Climat - France ; Réseau Foi & Justice Afrique Europe France ; Résistance à l'Agression Publicitaire ; ResiWay AISBL ; Ritimo ; Savanturiers-Ecole de la Recherche ; Sciences Citoyennes ; Sgen-CFDT ; Sgen-CFDT Pays de Loire ; SOS Racisme ; Syndicat national de l'environnement Sne-FSU ; Touche pas à mon schiste ; Un p'tit dans la tête ; UGICT-CGT ;UNEF ; Union des Associations pour la Défense du Littoral ; Union syndicale Solidaires ;Unis Pour Le Climat ; Unis-Terre ; Vélo-Ecole du 20ème ; Vélorution Paris Île-de-France ; Wasquehal en Transition ; WECF France

PRINTEMPS DE L'URGENCE CLIMATIQUE - PAU - SAMEDI 16 MARS 14H


MARCHE DU SIÈCLE VENDREDI 16 MARS - PLACE CLEMENCEAU PAU 10H15


samedi 9 mars 2019

Greenpeace France : Printemps Climatique et Social : rendez-vous le 16 mars pour la #MarcheDuSiècle !

Blocage réussi avec les gilets jaunes à Paris pour dénoncer l’inaction du gouvernement en matière de climat et d’urgence sociale

Article d'ALTERNATIBA, cliquez ici

15 mars : les jeunes appellent à la grève pour le climat

Blocage réussi pour le mouvement climat et les Gilets jaunes à Paris !

Blocage réussi pour le mouvement climat et les Gilets jaunes à Paris !
Paris, samedi 9 mars – Ce samedi matin, des membres Alternatiba, Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21) et des Gilets Jaunes se sont rassemblés, au pied de la Tour Eiffel, pour bloquer le pont d’Iéna. Cette action non-violente entendait dénoncer l’inaction du gouvernement face aux crises climatique et sociale, et la répression policière dont sont victimes les deux 
9 mars : Alternatiba et ANV-COP21 en soutien au sit-in non-violent des Gilets jaunes
Samedi 9 mars Alternatiba et Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21) appellent à participer à l’action non-violente de sit-in des Gilets Jaunes ayant vocation à bloquer un axe emblématique de la capitale. Cette action s’inscrit dans la continuité des actions communes qui ont eu lieu depuis des mois entre le mouvement des Gilets Jaunes et le mouvement